mai 272011
 

Virtualisation Une machine virtuelle est un ordinateur  »standard » construit au sein de votre PC hôte par un programme. Tous les composants de cet ordinateur y sont représentés comme sur un vrais PC mais de manière «virtuelle».

Une machine virtuelle n’est représentée sur le PC hôte que par les éléments suivants :

  • le programme de virtualisation qui permet la création et l’émulation de la machine virtuelle,
  • un gros fichier (le Virtual Hard Disk),
  • quelques fichiers de configuration,
  • par une ou des cartes réseaux supplémentaires.

Généralités

Une machine virtuelle permet de tester toutes sortes de programmes sur votre ordinateur, sans jamais affecter l’intégrité de celui-ci. Tout ce qui se passe à l’intérieur de la machine virtuelle est «enfermé» dans celle-ci, comme si c’était un ordinateur séparé du votre.

  • L’échange de fichiers entre les deux machines, s’effectue par le réseau local.

Techniquement, il n’est pas possible de faire la différence entre une machine virtuelle et une machine physique lorsque vous utilisez la première :

  • en bureau à distance,
  • en réseau,
  • en serveur d’applications,
  • en serveur de fichiers.

Elle possède virtuellement :

  • sa propre carte mère,
  • son propre BIOS,
  • sa propre carte graphique,
  • sa propre carte réseau.

Elle utilise :

  • La CPU du PC hôte,
  • La RAM du PC hôte,
  • Le lecteur CD/DVD du PC hôte (dont la lecture directe des images ISO),
  • Le couple clavier / souris du PC hôte,
  • Le disque dur, mais sous forme d’image (impossible de formater le disque physique par erreur).

Elle permet :

  • d’installer plusieurs systèmes d’exploitation dans des «bulles» qui n’ont AUCUN lien avec l’ordinateur hôte, ni entre eux, comme par exemple :
    • Microsoft Windows dans toutes ses versions et toutes ses éditions
    • Pratiquement toutes les distributions Linux
  • d’y tester pratiquement tous les programmes que vous voulez et par conséquent, d’utiliser des programmes non compatibles avec le système d’exploitation hôte
  • d’utiliser, dans une moindre mesure, des périphériques non compatibles avec le système d’exploitation hôte, comme les :
    • les scanners
    • les webcams
    • les imprimantes
    • les périphériques USB d’une manière générale, sauf exception !

Mais elle ne permet pas…

  • l’utilisation de vos composants réels du PC, en dehors de la CPU et de la RAM et de certains périphériques USB :
    • la carte graphique du PC hôte,
    • la carte son du PC hôte,
    • la carte mère du PC hôte,
  • Tous ces composants, sont «émulés» sur la machine virtuelle, il n’est donc pas possible :
    • d’utiliser des jeux réclamants de la puissance graphique,
    • d’utiliser directement le disque dur, celui-ci est construit dans un fichier image (pour des raisons évidentes de sécurité).

Pour résumer :

  • Une machine virtuelle est un ordinateur dans l’ordinateur

Page suivante : Les différents programmes de création de machine virtuelle